L'année dernière, au retour des vacances, je discutais avec un collègue de tomates. J'étais assez déçue car mes plants de tomates avaient été victimes du mildiou et nous n'avions pratiquement pas pu en manger. Il me disait qu'il avait résolu le problème en plantant ses tomates dans une serre et qu'il s'était pris de passion pour la culture de variétés de tomates anciennes et non hybrides. Il m'a proposé un échantillon de tomates bien mûres afin que nous puissions récupérer les graines. Et voilà, ce fut le début d'une grande aventure...

Pour mettre toutes les chances de notre côté, nous avons décidé d'acheter une grande serre et de l'installer à un endroit bien ensoleillé qu'il a fallu défricher auparavant.

DSC04633

DSC04638

Début mars, nous avons réalisé nos propres semis avec les graines récoltées, et le week-end de Pentecôte, nous avons pu planter nos plants de tomates : 19 variétés différentes, 44 pieds au total ! Comme la terre est très sablonneuse, j'ai déposé sous chaque pied un peu de terreau et de compost. Nous avons aussi planté quelques plants de poivrons et piments dont nous avions également recueilli les graines et 5 plants d'aubergines (achetés).

DSC04864

DSC04867

Sur les côtés de la serre, nous avons fixé des gouttières, dans lesquelles nous avons planté des plants de fraisiers. Comme ça, pas besoin de se baisser pour cueillir les fraises !

DSC04866

Mi-juillet, les plants avaient déjà bien grandi et les tomates commençaient tout doucement à murir.

 DSC05162

DSC05165

DSC05167

 

Et enfin, début août, la première récolte !

DSC05561

DSC05584

DSC05589

DSC05590

DSC05594

DSC05603

DSC05604

Il y a même un intrus qui s'est invité à la fête !

DSC05607

 

Quel plaisir de choisir ses tomates bien mûres et de se préparer une délicieuse salade !

DSC05610

DSC05611

Cette expérience, inédite pour moi, ex-citadine, m'a procuré un immense bonheur !